Si Perle Rare m'était contée...

Visite incognito

Le jour où X devait passer dans les bureaux de Perle Rare, tout le monde s’était donné le mot pour l’apercevoir. On se serait cru dans un épisode de la série télévisée 10 pour Cent d’autant que c’est son agent qui avait pris le rendez-vous.

Au coup de sonnette, le fan club s’active discrètement : tous les prétextes sont bons pour se lever. Il a été décidé par la direction que ce serait Bénédicte qui l’accueillerait. Avec sa dégaine de beau ténébreux, les cheveux en bataille, le regard dissimulé derrière ses Ray Ban – « un réflexe pour se protéger, confiera-t-il plus tard – X pourrait passer inaperçu. Elle le conduit dans l’un des deux petits salons. Passage obligé sur le divan. Car comme chez le psy, le plus important dans le métier de chasseur d’appartements consiste à écouter et déceler ce que le client ne sait parfois pas lui-même. Cadre, grand patron, célébrité ou politique, couple ou célibataire, personne n’échappe à ce grand oral. Pour l’occasion, les co-fondateurs de Perle Rare viennent saluer l’hôte de prestige.

Celui-ci raconte qu’il sort d’un tournage – ce qui explique sa tignasse échevelée car pour les besoins du scénario, il a dû se laisser pousser les cheveux -. Il enchaîne sur la préparation d’un rôle pour le théâtre. Parisien, il dispose donc d’une quasi totale disponibilité de trois mois avant la rentrée de septembre pour les visites. Ce qu’il leur confie peut faire l’effet d’une bombe et il compte sur la discrétion des équipes : il va se marier ! Pour l’heure, aucun média n’a eu vent de l’info mais il sait qu’il va devoir se préparer à une folie médiatique.

Une heure et demi s’écoule. Le temps de collecter le maximum d’indices pour dresser le portrait-robot de l’appartement idéal : un décor, non point de cinéma mais bien réel, celui destiné à la vie d’un futur couple glamour. Pour aller courir tous les jours – aux Tuileries -, pour rendre hommage à Molière et à la Comédie française, c’est dans le quartier du Palais Royal, qu’il a toujours rêvé de s’installer. Il souhaite un appartement ancien, étonnant, improbable. Peu importe qu’il soit en bon état ou à rénover : « Je veux avoir l’effet waouhh ! »

Les visites commencent quelques semaines plus tard. Incognito, X est toujours accompagné de sa dulcinée. La belle amoureuse aux allures de mannequin prend rapidement les choses en mains ; elle a non seulement le regard aiguisé mais le sens des volumes et une imagination à toute épreuve. C’est elle qui craque la première pour un « triplex à fort potentiel » mais qui nécessite de gros travaux. Et lors de la seconde visite, X crie de façon théâtrale un vibrant « Waouhh mais bien sûr » qui fait rire aux éclats la future Mme X.

Après l’acquisition, l’appartement subit un chantier de six mois. Cette métamorphose – dont ils informent leur chasseuse -, donnera lieu un an plus tard, à un reportage exclusif dans un magazine people qui dévoilera leur union. S’ils ont beaucoup d’enfants, alors il leur faudra bien vite déménager mais ça c’est une autre histoire…

Par Florence Batisse-Pichet – Illustration Marilou Laure

Visite incognito